Accueil > Vidéos > Impressionnant > Arrestation de Julian Assange, fondateur de Wikileaks

La police britannique a procédé ce matin à l’arrestation de Julian Assange, fondateur de Wikileaks, réfugié depuis sept ans dans l’ambassade d’Equateur, à Londres, pour non présentation au tribunal. Pour échapper à la censure de VISA, Mastercard, Bank of America, PayPal et Western Union, Wikileaks avait envisagé, dès 2010, d’accepter les dons en bitcoins. Face aux réserves de Satoshi Nakamoto, qui estimait que Bitcoin n’était encore trop fragile pour assumer une telle mission, Assange attendra finalement jusqu’en juin 2011.

Dans un communiqué, la police a déclaré avoir agi sur la base d’un mandat d’arrêt de 2012 délivré par le tribunal londonien de Westminster Magistrates. Il était alors réclamé par la justice suédoise dans une affaire désormais classée de viol et d’agression sexuelle.

« Depuis la chute du président Rafael Correa, on savait la situation de Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, réfugié à l’ambassade d’Equateur à Londres sous peine d’être envoyé dans une prison américaine, fragilisée. Le nouveau pouvoir en place à Quito, plus sensible aux pressions de la Maison Blanche, avait laissé planer le doute sur le sort du reclus. Il a finalement cédé aux pressions diverses et variées et décidé de livrer Assange à la police britannique, ce qui ouvre une dangereuse plage d’incertitude quant à son avenir. » – Jack Dion Directeur adjoint de la rédaction de Marianne.


11 avril 2019, par Ducky | 0 commentaires
Revenir en haut de la page ?

Voir aussi :

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Image

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Article : Même catégorie